La et le patterning

Le 01 novembre 2018,

M et Mme Soli étant venus en France durant la période où Léa devait se faire arracher les dents de sagesse, il nous fut donc impossible de nous rendre à Orléans pour les rencontrer.
Nous leur avons donc envoyé plusieurs vidéos et un compte-rendu de nos observations.
Grâce à cela, nous avons pu obtenir une évaluation à distance. Bien entendu un peu moins complète que si ils avaient pu tester Léa mais quand même intéressante et concluante.

Voici donc les conclusions de cette dernière évaluation :

Sur le plan sensoriel :
 Mme Solis s’aperçoit que Léa touche de plus en plus les objets sans appréhension.
 Lors des jeux avec maman, on voit qu’elle touche l’objet avant de jouer,
 Lors des boîtes (les plumes) on constate que Léa ouvre de plus en plus la main pour sentir la matière avant de l’attraper.

Sur le plan intellectuel :
 Léa a un énorme contact avec les bénévoles. En effet, lorsque un bénévole donne une consigne, un ordre, on voit que Léa répond tout de suite à la consigne (ex : redresse la tête, ex : met bien ton pied,…)
Léa acquiert un contact, un échange avec les bénévoles.
D’ailleurs, ils trouvent que les patterneurs parlent beaucoup plus à Léa.
Ainsi sans vous en apercevoir, vous faites de plus en plus la séance « sans maman » (ex : au trampoline, au ballon, aux exercices de mains,…) et cela se passe super bien. Ce qui n’était pas du tout possible et envisageable il y a un an.

Sur le plan physique :
 A l’exercice du redressement de tête, plus aucune chute ! Pour le côté plus raide, Léa commence à mieux redresser la tête.
 A l’exercice du ballon : la réalisation est parfaite. Une excellente coordination et souplesse au niveau du bassin, des hanches. Un maintien de tête hyper contrôlé. Et Léa participe énormément quand on lui donne la direction du ballon.
 A l’échelle : On voit qu’elle garde toujours un côté plus raide et un côté bien plus souple. Ils ont vraiment été étonnés du changement du bras gauche : La raideur a nettement diminué. Ils trouvent qu’au niveau des jambes, elle fait des mouvements plus amples et plus net.

Au niveau manuel :
• Enorme changement car maintenant maman ne tient plus le coude pour faire les jeux, coloriage et puzzle mais on pose le coude de Léa sur un repose bras. Bien entendu ce n’est que le début mais on peut dire que Léa commence à acquérir de plus en plus d’indépendance.

Voilà donc le résumé de cette évaluation…
Ils ont été plus qu’étonné de voir autant de changements malgré les arrêts répétés. Ils ne s’attendaient pas à de si belles séances filmées car Léa n’avait pas repris depuis longtemps.
Cela veut donc dire pour eux que même si on trouve un peu de raideur lorsque l’on redémarre, ce qui est acquis est acquis. Et ça, c’est plus que parfait.

A noter, également qu’ils ont énormément apprécié de voir des enfants et adolescents au patterning et ont vue que Léa appréciait également et regardait régulièrement les filles.

La note de M et Mr Solis pour cette évaluation est donc :
« Excellente »
Quant à maman : la note est
« bonne»
car même si c’est indépendant de Léa, maman trouve que ce fût une période un peu tumultueuse et maman attend la période de calme… où l’on pourra faire du patterning plusieurs semaines (mois) d’affilés.

Passons donc au programme :

Pas vraiment de changement de programme :

En modifications :
1. le patterning : des mouvements plus amples au niveau des bras donc détachés du corps, des mouvements plus ralentis au niveau des jambes pour ne pas faire bouger Léa sur la table
2. le ballon sur le sol : des mouvements beaucoup plus lents et amples pour essayer qu’elle cherche, également à cet exercice, son équilibre.

Mais de semaines en semaines :
Un peu plus de ballon sur la table, puis un peu plus de maintien de tête sur le ventre, puis un peu plus de ballon au sol, puis un peu plus de marche…

Ne pas augmenter le trampoline, ni la position debout « seule » car ce sont des nouveaux exercices.

Et voilà, on est reparti pour une nouvelle session…
Merci à vous tous pour votre soutien, votre patience et votre volonté.