La et le patterning

 Compte rendu du 27 septembre 2019

Je pense que c’est sans surprise que vous allez écouter le compte rendu de l’évaluation de M et Mme Solis.

Tout d’abord sur le plan sensoriel :

Au niveau de la vision : Le réflex pupillaire est plus rapide voir presque parfait, elle a une meilleure convergence particulièrement pour la vue de loin. Léa a une meilleure coordination entre la vue et les mains qu’elle utilise plus souvent.

Sur le plan intellectuel :

Elle est beaucoup plus mature, elle a une meilleure compréhension, elle s’adapte au milieu dans lequel elle se trouve,… (ex : à l’hôpital, en famille,…)

Elle apprend de plus en plus vite, cela se voit dans le fait qu’elle préfère les exercices plus difficiles.

Sur le plan physique :

Elle a un meilleur équilibre, une meilleure conscience de où elle se trouve dans l’espace, elle a beaucoup plus de force, particulièrement dans les jambes et le tronc.

Elle a beaucoup plus de stabilité, elle préfère la marche avec beaucoup  plus d’indépendance (moins serrer le bras, moins tenir les genoux, et surtout aucun appui derrière)

Elle a une meilleure fonction manuelle, la préhension a nettement progressé. Elle a un meilleur mouvement avec le bras pour attraper, elle tend beaucoup mieux son bras.

Le port de tête est quasi parfait.

Voilà donc en résumé, l’évolution de Léa.

L’appréciation de M et Mme Solis pour les progrès d’ensemble de Léa est donc SPECTACULAIRE !

Jamais ils n’auraient cru voir Léa à ce niveau  il y a un an. Il est vrai que Léa a toujours progressé mais jamais de manière aussi incroyable !

En ce qui concerne le programme :

 Pas de changement spectaculaire mais des objectifs différents.

Le plus gros changement serait au patterning :

On va poser Léa sur un matelas de mousse pour voir si le tronc lorsqu’il est décollé de la table permet à Léa d’être plus à l’aise.

Pour la suite du programme :

Maintien de la tête sur la table de patterning, ballon sur la table, ballon sur le sol, trampoline : rien ne change.

Parfaite réalisation des exercices.

Pour la marche, laisser bien entendu plus d’indépendance. C’est-à-dire moins serrer les bras et tenir au niveau du coude ; pour les jambes : moins de pression sur les genoux  tout en corrigeant en douceur la position des pieds.

Pas plus de longueurs car déjà énorme pour la musculature.

Et enfin pour la position debout, un gros challenge, arriver à ce que Léa tienne toute seule debout 30 secondes.

Voilà tout est dit ou presque…

Quelle évaluation exceptionnelle tout en sachant que la période fut sportive avec tous ces arrêts pour le bloc opératoire.

Alors merci, merci pour votre ténacité, pour votre entrain, pour votre dévouement car vous m’entrainez également avec vous ;  et Léa n’en est que plus épanouie après chaque séance.

Alors on a bien mérité le verre de l’amitié, du partage et de l’espoir !!!