La et le patterning

 

Petit compte-rendu du 01 octobre 2016

 

Bonjour à tous et à toutes,

 

Ca y est nous voilà tous réunis après un retour d’évaluation… Qui aurait pu le croire, il y a quelques mois : 7 anesthésies, 4 mois d’immobilisation, des germes à répétitions et tout et tout …

Et bien vous, vous y avez cru car vous êtes là aujourd’hui!!!!!!!!!

 

Dans ce compte-rendu, je vais vous parler de trois choses :

  • Le compte-rendu de Monsieur et Madame SOLIS
  • Le compte-rendu du chirurgien
  • Et le petit mot de maman…

 

Tout d’abord, commençons par le compte-rendu de M et Mme Solis :

 

On les a plus que bluffés…

Ils nous avaient réservés deux après-midis pour nous seul (alors qu’habituellement nous sommes avec une ou deux autres familles) de crainte que l’évaluation soit difficile après un an et toutes ses épreuves !!

Non content d’avoir une bonne évaluation, ils ont même constaté avec plaisir de nombreuses évolutions.

 

Ils ont pu découvrir une petite fille bien plus éveillée, qui observe tout, qui est très attentive et donc répond beaucoup plus vite aux exercices. Son niveau de compréhension ne fait qu’accroitre.

 

Elle contrôle très bien son corps : on peut le constater lorsque l’on compare le patterning et le ramper. Malgré son immobilisation prolongée, elle n’a pas perdu de sa force ou en tout cas l’a récupérée à la reprise du patterning.

Quant aux exercices manuels, quelle nette évolution. Quel contrôle des mains avec plus de précision, plus de force avec chaque fois un coup d’œil !

 

On peut constater également qu’elle est beaucoup plus détendue, plus relax face aux diverses situations.

 

Au niveau mensuration, elle a pris 8 cm de taille (148 cm) et a perdu 4,5 cm de tour de poitrine : ce qui est quand même un énorme changement physiologique en 1 an…

 

 

Quelle est donc la note obtenue ?

Souvenez-vous  à chaque fin d’évaluation, Léa obtient une note. Souvent elle était bonne voir excellente et bien cette fois-ci, Léa a obtenu une nouvelle note qu’elle n’avait pas encore reçu : la note de M et Mme SOLIS fut à l’unanimité : « Incroyable ! ».

 

Passons donc maintenant au programme :

 

J’avais dit à bons nombres d’entre vous que cela m’étonnerait que cette fois-ci nous ayons un changement de programme et bien ce fut une erreur, nous avons même de nouveaux exercices :

 

Au ballon, nous ferons d’autres exercices pour améliorer son équilibre mais surtout sa sangle abdominale.

Nous gardons le balancement « avant-arrière » et les « petits sauts » mais nous allons rajouter le balancement de gauche à droite. Vous me direz mais cela on le faisait avant et on l’a arrêté à cause de son appareillage. Non, ce n’est pas tout à fait pareil, c’est le ballon qui va bouger et l’ensemble du corps de Léa qui va suivre.

Ensuite, nous rajouterons des cercles avec le ballon et là, c’est le même principe : c’est le ballon qui bouge et l’entièreté du corps de Léa qui suit. Cela servira donc à accroître son équilibre mais surtout à renforcer ses abdominaux.

Puis nous mettrons Léa sur le dos. On calera un ballon plus petit en dessous de ses jambes et l’on balancera le ballon de gauche à droite afin que le corps de Léa suive le mouvement.

Pour finir, nous avons un nouvel exercice pour le maintien de sa tête.

Normalement pour remuscler le port de tête, l’exercice donné aux autres enfants est de se mettre à plat ventre sur le ballon et faire rouler le ballon tête en avant pour faire redresser la tête. Nous, cela est impossible vue que le dos de Léa maintenant est droit voir même rigide. Alors lorsque nous aurons fini le mouvement patterning sur la table, nous l’avancerons, toujours sur le ventre, pour mettre la tête de Léa dans le vide et nous essaierons de la stimuler pour faire redresser sa tête !

 

A l’exercice de pâtes à modeler, nous allons rajouter un exercice : nous allons plier un doigt et l’entourer de pâte et lui demander d’ouvrir ce doigt dans la pâte afin de continuer de muscler cette main puisque maintenant elle en a compris le principe.

 

Quant aux exercices manuels et intellectuels (faits avec maman), il faut arriver à les compliquer de plus en plus car Léa est très demandeuse : plus de coloriage, plus de bricolage, plus de maths, plus de documentaires,…

Voilà une superbe évaluation avec même des changements de programme non prévus ! Parfait, quoi !

 

 

 

 

Passons maintenant au compte-rendu de consultation du Chirurgien rencontré ce mardi :

 

Eh bien, lui aussi il a été bluffé par Léa.

Déjà il a été agréablement surpris de voir une petite fille avec une bonne mine, souriante et avec une excellente condition physique.

Il se souvenait d’une petite fille dont la masse musculaire avait totalement fondue et qui était très raide à chaque auscultation. Là, il constate que sa masse musculaire est revenue ainsi que sa souplesse.

Le docteur Fron était très très très content !

Pour ce qui est de son appareillage cassé, on ne réopère pas. Il joue encore son rôle puisqu’il est resté dans la continuité mais surtout ne la fait pas souffrir.

Et pour ce qui concerne les activités de Léa ? Nous avons le feu vert pour TOUT et vraiment TOUT.

Le risque d’aggraver la cassure existe certes mais il est identique si elle marche ou si elle ne marche pas.  Elle pourrait casser son appareillage aussi bien assise en regardant la TV qu’en dormant ou qu’en bougeant…

Donc on continue la vie normalement ou presque.

Enfin, bien sûr, malgré ces plus que bonnes nouvelles, on ne va pas la faire marcher demain… On va déjà remuscler sa nuque, remuscler sa sangle abdominale, la remuscler au ramper puis au kangourou et ensuite, tout va s’enchainer…

 

Et enfin, le petit mot de maman :

 

Je tenais vraiment à vous remercier et vous dire à quel point je suis reconnaissante des efforts que vous avez dû fournir ces derniers mois…

Lorsque nous avons recommencé le patterning, c’était loin d’être facile. Maintenant je dois vous l’avouer ce fut une période très compliquée pour moi. J’avais décidé de faire opérer Léa pour qu’elle soit mieux et ce fut le contraire ;  suite à toutes ses complications, Léa avait perdu beaucoup de ses capacités, de sa souplesse, de son sourire,…

En plus d’être très très raide, Léa se plaignait beaucoup lors des exercices physiques.

Eh bien, vous, chers bénévoles, vous nous avez vraiment aidées toutes les deux à passer ce cap ! Jamais vous n’avez fait de remarque, jamais je n’ai senti que vous n’y croyez plus même si je savais que la peur parfois était bien présente, jamais vous n’avez baissé les bras et surtout vous avez cru en moi et vous m’avez suivi dans cette période difficile.

Je ne peux que vous dire merci même si parfois cela me semble bien peu de choses car sans vous, je ne suis pas certaine que Léa serait à nouveau bien dans son corps et dans sa tête et moi non plus d’ailleurs…

Merci