La et le patterning

Compte-rendu du 15 et 16 mars 2015

Quand M et Mme Solis ont rencontré Léa, dès le premier rendez-vous, ils ont découverts une petite fille toujours sur la défensive, hurlant à chaque changement, à chaque bruit un peu trop fort, commençant à peine à ramper et à découvrir d’autres exercices.

Que de chemin parcourut, nous rappelent-t’ils !

Cependant, voilà Léa qui arrive un lundi matin 9h tapante après 15 jours de maladie toute souriante, volontaire et réalisant avec succès tous les tests … Ils sont plus qu’épatés avec un sentiment de fierté !!!

 

Alors voici leur rapport sur les progrès de Léa :

Sur le plan intellectuel :

  • Elle fait preuve d’une plus grande motivation et est beaucoup plus mature. Elle est plus indépendante dans ses mouvements, bien entendu dans les limites de ses capacités physiques. Elle prête une meilleure attention et surtout plus longtemps, et elle écoute son entourage. Elle recommence parfois à utiliser les sons (ex : lorsque Léa était malade et le jeu de la trompette).

Elle a également plus de complicité avec son entourage.

Sur le plan physique :

  • Elle a acquis plus de force, plus de tonus, une meilleure coordination dans ses mouvements qui sont bien plus contrôlés mais surtout plus fluides. Elle a une meilleure fonction manuelle : elle utilise ses mains mais aussi ses bras, ce qui est nouveau. Elle a acquis beaucoup plus de force dans le dos et les épaules. Et elle est surtout beaucoup plus volontaire. Elle anticipe de plus en plus ses exercices (exemple : à la marche ou aux 4 pattes).

Sur le plan physiologique :

  • Elle a grandi de 2,5 cm. Son tour de poitrine (donc la cage thoracique) a augmenté de 1,8cm ; et son  tour de tête (donc périmètre crânien) de 0,5 cm. Soit une augmentation de + de 150% par rapport à un enfant moyen du même âge.

Une évaluation plus qu’excellente !!

Voici donc maintenant le programme avec quand même de beaux changements :

Pour le programme intellectuel et manuel :

  • Pour les mots, les photos et définitions : il faut varier entre des thèmes faciles et thèmes plus difficiles. Et surtout ne pas hésiter à les changer plus vite lorsque l’on s’aperçoit que Léa se lasse.

Lors de ces 6 derniers mois, au lieu de changer tous les 15 jours les mots, je changeais parfois tous les 5 jours car je voyais que Léa se lassait plus vite..

 

  • Pour la communication comme dernièrement Léa s’est mise à souffler dans la trompette, il est impératif de recommencer quelques exercices de bouche pour stimuler les sons et le souffle.

 

 

  • Pour les maths : dernièrement j’avais changé la manière de lui présenter les chiffres de manière plus ludique et elle a bien accroché et participé. Alors on recommence à faire des exercices avec les chiffres : 1 à100, pair et impair, + et –.

 

On va également apprendre à quantifié les émotions : du plus petit au plus grand.

  • Pour compléter l’exercice avec les lettres rugueuses, il faudrait arriver à ce qu’elle dessine elle-même les lettres (ex : dans du sable ou sur un tableau magique ou sur la tablette)

 

  • L’anglais : on continue également

 

  • Les élastiques pour muscler les bras on continue également mais il faut changer l’élastique de force supérieure.

 

 

  • On garde tous les exercices manuels existants mais on en rajoute un nouvel exercice pour muscler ses mains et doigts. En fait, Léa devra arriver à presser, à appuyer sur une pâte type pâte à modeler.

 

 

Voilà donc beaucoup de nouveautés pour stimuler de nouveau au maximum Léa tant au niveau intellectuel que manuel.

 

 

Quant au programme physique :

  • Brossage, patterning, 4 pattes, marche, cochon pendu : on ne change rien. Enfin presque rien, il est évident qu’il faut plus de la part de Léa et moins de notre part.

 

  • Quant à l’exercice du ballon, faire un peu plus longtemps si possible car cet exercice permet à Léa de redresser son dos et sa tête tout en déjouant la loi de la gravité…

 

 

  • Le plus gros changement se situe au mouvement dit «  kangourou ». En fait, il faudrait installer Léa dans un angle pour qu’elle arrive à tenir droite toute seule en tout cas uniquement à l’aide du mur. C’est vraiment le démarrage de la position debout SEULE…

 

Monsieur SOLIS nous a avoué à la fin de l’évaluation qui si on lui avait dit qu’il donnerait l’exercice : « la position debout seule » à Léa aussi rapidement, il n’y aurait pas cru car pour lui c’est un gros bond en avant pour l’apprentissage de la marche seule… Il était vraiment heureux de cette situation.

 

 

Voilà, que dire ! Et bien magnifique ! On est reparti pour 6 mois avec un nouveau challenge… Alors trinquons tous ensemble pour fêter cela et démarrer cette nouvelle période avec le verre qui annonce le printemps…MERCI !!!!