La et le patterning

Le voyage de Léa en Crimée

 

Mon voyage au pays de Bonia

Mon voyage a commencé avec maman et papa le samedi 11 Août. Nous sommes partis pour Paris où nous avons couchés dans un hôtel tout près de l’aéroport. A l’hôtel nous ont rejoint papi qui a accompagné, mamie, Sébastien mon parrain et Ilyes, mon cousin. Puis papi est retourné en Belgique.

 

C’est parce que nous partions très tôt le lendemain que nous sommes arrivés la veille; en effet dès 4h45 le lendemain matin nous étions tous dans la voiture direction le parking de l’aéroport.
L’avion partait vers 7heures mais pour les vols internationaux, il faut être 2 heures à l’avance, c’est du moins ce que papa et maman m’ont expliqué. En fait on a bien fait d’arriver tôt parce que entre les contrôles de police et de douane, l’enregistrement surtout de notre montagne de bagages, nous sommes arrivés juste à temps pour l’embarquement.
Ah oui j’ai oublié de vous dire que l’avion partait pour KIEV, la capitale de l’Ukraine.
Dans l’avion nous avons été bien installés : Ilyes, mamie et parrain d’un coté de l’allée et maman, papa et moi de l’autre. Maman avait tout prévu, un siège auto pour m’installer dans le siège de l’avion, des mobiles, des jouets et bien sûr à manger. Finalement ce voyage de trois heures s’est passé très vite, il faut dire que j’ai fait une petite sieste; mamie aussi a trouvé ça bien pourtant au départ elle n’était pas rassurée ; car pour elle aussi l’avion c’était la première fois.
A l’arrivée à Kiev, il faisait très chaud, et le contrôle à la douane a duré très longtemps mais nous avons récupéré nos bagages et surtout ma poussette puis nous nous sommes installés dans l’aéroport pour attendre le prochain avion destination Simferopol la capitale de la Crimée. Le second avion partait d’un autre aéroport pas très loin du premier mais il nous a fallu transporter à nouveau à pied tous les bagages, cependant l’enregistrement a été rapide. La surprise a été l’avion, un YAK 42 qui a paru un peu vieux à tous, surtout qu’on nous a installé complètement à l’arrière près des réacteurs Moi l’âge de l’avion ne m’a pas dérangé, j’ai même dormi à nouveau pendant les deux heures du voyage.

 

Enfin nous sommes arrivés à Simferopol il était 16h00. Là nous avons récupéré à nouveau nos bagages et Papa est allé chercher la voiture qu’on avait louée. C’était une sorte de camionnette, qui a été vite pleine entre nous tous et nos bagages. Une fois prêts, nous sommes partis pour Yevpatoria !
Yevpatoria c’est une petite ville au bord de la Mer Noire bien connue pour ses centres de soins. C’est dans cette ville que nous avons rejointe après encore 2 heures de route, que notre hôtel avait été réservé. Il était temps d’arriver car Ilyes et moi on commençait à en avoir un peu mare .mais Il faut dire surtout que Papa avait un peu tourné en rond.
Dés notre arrivée à l’hôtel, nous nous sommes installés. Les gens qui nous attendaient, ont été très gentils, bien que l’on ne les ais pas vraiment compris, à cause de la langue. Quand aux chambres et au restaurant, tout était super, et surtout il y avait une piscine. J’ai rapidement dormi parce que le voyage m’avait beaucoup fatigué.
Le Lendemain, Maman et Papa sont partis avec Natacha ( notre interprète qui était prof de français à Yevpatoria et qui nous a accompagnée pendant tout notre séjour) pour rencontrer Victor, le médecin, directeur du centre de Delphin thérapie. Victor avait eu mon dossier médical avant notre arrivée par l’ntermédiaire de collègues à Papa qui l’avaient traduit en Russe.L’entretien s’est très bien passé et Victor a fixé rendez-vous dès le lendemain matin à tout le monde, afin de suivre les bus chargés de transporter des familles et les médecins chargés de la thérapie.

 

Après donc la journée de repos, nous avons retrouvés le lendemain à 8h30, les bus pour un voyage de 45 minutes, jusqu’à a un lac d’eau salé ou le centre de delphinothérapie a été aménagé. Dès notre arrivée, On m’a enfilé les combinaisons pour aller dans l’eau et puis j’ai attendu comme les autres enfants avec leurs parents .Après un moment quelqu’un nous a appelé et a remis une carte qui nous a autorisé à nous rendre sur des barges installées pour nous permettre de nous rendre au milieu du lac. C’est là que m’attendait mon nouvel ami, BONIA, un très beau dauphin de la Mer Noire âgé de 4 ans et pesant au moins 150 kilos.
C’est avec Anna, un pédiatre, Roma le soigneur, Natacha et Papa que j’ai eu mon premier contact avec Bonia. Au début j’ai joué avec lui au ballon et avec un cerceau. Puis petit à petit j’e l’ai caressé, d’abord son dos puis son ventre blanc et enfin sa queue. C’était très doux !
Ensuite il m’a fait des bisous et il a posé son museau sur ma tête. Il parait que quand il fait cela c’est pour me passer des ultra-sons. La première fois, je ne suis pas allée dans l’eau mais ensuite tous les jours suivants j’ai rejoint mon ami. Il y a eu même des jours, où quand Victor venait avec moi, j’ai parlé à Bonia. D’ailleurs lui aussi il a parlé avec moi c’était la première fois, tout le monde a été très content de cela.
Les jours suivants en plus d’aller nager avec Bonia, Victor m’a rajouté des soins, il faut dire qu’il avait tout prévu avant notre arrivée. Nous sommes allés rencontrer Igor, le médecin en Chef d’un grand centre de soin appelé Prométhée. Igor c’est un spécialiste de l’acuponcture, après avoir discuté avec Papa et Maman il m’a fait de l’acuponcture au laser sur ma main et mon bras ; j’ai rien senti, normal le laser c’est fait pour que les enfants n’aient pas peur et mal. Igor a expliqué que ses soins servaient a stimulé une partie du cerveau liée au langage .J’ai revu ensuite Igor tous les jours tout comme Youri.
Youri c’est un médecin spécialiste de la rééducation pour les enfants comme moi, mais comme il était un peu âgé et qu’il faisait très chaud, c’est le soir que je le voyais pour une heure de ‘’gymnastique intensive’’.la première séance j’ai été un peu surprise parce qu’il m’a secoué dans tous les sens, mais dès le lendemain j’ai bien rigolé, lui aussi d’ailleurs parce qu’il a dit que ‘j’avais un drôle de caractère

 

 

Voilà comment se sont passées mes deux semaines au bord de la Mer Noire, entourés de ma famille, mais aussi de mes nouveaux amis.
Avec Pavel et Anna les deux pédiatres qui m’accompagnaient voir Boni j’ai reçu un nouveau traitement pour ma digestion et avec Youri de nouveaux exercices en complément du ‘’patterning’’ que tous connaissaient très bien. De plus sur les conseils de Youri, je vais commencer à mettre des chaussures qu’un médecin orthopédiste doit me prescrire très bientôt.

Et le retour me direz-vous ? Plutôt galère…. Personne pour récupérer notre voiture à Simferopol, heureusement l’avion est parti avec un retard de 2h30. A Kiev il a fallu courir avec tous nos bagages pour changer d’aéroport. On a eu l’avion pour Paris de justesse, heureusement Papy et Tante Annie nous attendaient à l’arrivée, ça ma fait très plaisir !