La et le patterning

L’association ALEA – Association Léa Et Amis

 

Qui sommes nous?

 P1040127

L’Association A.L.E.A a été créée en 2004 dans le but principal d’aider une petite fille de Camors appelée Léa.
Léa est née en mai 2002 sans problème apparent cependant elle hurle jour et nuit et ne regarde que la lumière.
Au plus elle grandit, au plus un retard s’installe. A l’âge de 9 mois, l’handicap de Léa est annoncé. Léa a un retard moteur et cérébral qui malgré tous les examens pratiqués à ce jour reste inexpliqué. Après consultations auprès de nombreux spécialistes, Léa est condamnée à rester toute sa vie au stade d’un bébé de 1 mois.

 

Plusieurs concours de circonstance ont conduits les parents de Léa à se renseigner sur une méthode de rééducation appelée « patterning ».
Cette méthode est basée sur des exercices répétitifs de stimulation sept jours sur sept qui peuvent permettre à Léa sinon de marcher tout au moins de sortir de cette « coquille ».

 

En mars 2004, Léa et ses parents se lancent dans l’aventure. Après 8 mois de patterning, Léa a besoin de sa propre association puisque les besoins de cette méthode de rééducation imposent un nombre considérable de bénévoles. Léa fait 4 séances par jour 7 jours sur 7 où 4 bénévoles et 1 parent sont présents à chaque séance.
A l’heure actuelle, plus de 200 bénévoles ont pratiqué ou pratiquent les exercices sur Léa.

 

L’Association prend en charge tous les frais liés au programme de Léa. Elle s’occupe entièrement du matériel lié au handicap de Léa : achat, réalisation par un menuisier,…et de la rémunération des thérapeutes américains qui fixent le programme de rééducation, ainsi que le matériel nécessaire, les frais de déplacement et de logement
Elle gère les bénévoles (planning de la semaine, recherche de nouveaux bénévoles,…). Elle organise des manifestations chaque année pour palier à ces frais.

 

L’Association finance également les frais d’ostéopathie, d’équithérapie, d’aménagement de la maison…
Bref tout ce qui aide à l’éveil et au confort de Léa.

 

L’Association sert également à informer et à diriger d’autres parents d’enfants lésé-cérébraux.

 

L’Association ALEA est donc toujours très active avec des membres du Nord (Michel Delaporte, Ghislaine Delaporte, Stéphanie Quintart) et des membres de Bretagne (Chantal Lindrec, Paul Le Crom, Joëlle Evenot, Mauricette Tréhin). Si vous voulez nous rejoindre comme adhérents, c’est volontiers que nous vous accueillerons dans notre association.

 

Ces membres et les bénévoles a donc un rôle considérable dans le développement de Léa.

 

Association ALEA

Association ALEA

 

 

Si aider Léa vous intéresse :

pour pratiquer les exercices avec Léa et les patterneurs.
Ou pour nous aider lors des manifestations
Ou si vous avez des idées, des suggestions, des questions…
N’hésitez pas à nous contacter :
ssociation A.L.E.A
41, rue Louis Delcroix
59310 NOMAIN
Tél 06 61 25 73 53

 

On vous conseille également de lire:
«Que faire pour votre enfant lésé-cérébral ?»
de Monsieur Glenn DOMAN
aux éditions Desclée de Brouwer

 

 

Les statuts

Article 1er – Dénomination
La dénomination de l’association est A.L.E.A. (Association Léa Et Amis)

 

Article 2 – Objet
Cette association a pour objet :

En premier lieu, d’aider une petite fille appelée Léa qui souffre d’un retard psychomoteur

 

Par la suite, cette association espère aider d’autres enfants atteints également de lésions cérébrales

 

L’Association est composée de 7 membres et regroupe actuellement plus de 200 bénévoles (patterneurs).

 

Son rôle :

– L’Association prend en charge tous les frais liés au programme de Léa.

– Elle gère les bénévoles (planning de la semaine, recherche de nouveaux bénévoles,…)

– Elle organise des manifestations chaque année pour palier à ces frais.

– Elle s’occupe entièrement du matériel : achat, réalisation par un
menuisier,…

– Elle organise une petite réception tous les 6 mois pour les patterneurs afin de
présenter les résultats et conclusions de l’évaluation avec M et Mme Solis  et le programme à venir

– L’association sert également à informer dans la mesure des ses capacités d’autres parents concernés par la méthode.