La et le patterning

Léa et le patterning

 

Léa et le patterning

 

Que faire ?

Face à des tels problèmes, les parents ont la solution de placer l’enfant lésé-cérébral dans un centre ou de le garder à la maison en suivant les conseils de la médecine traditionnelle :

 

-hôpital de jour
-kinésithérapie
-psychomotricité
-orthophonie,…

 

Mais certaines familles trouvant les résultats obtenus insuffisants, se tournent alors vers le Patterning et prennent en charge elles mêmes, avec l’aide de bénévoles, la rééducation de leur enfant.

 

La médecine traditionnelle ne s’attaque pas à la cause du handicap : la lésion cérébrale, mais à ses symptômes.

 

Le Patterning par contre, se propose de «traiter» le cerveau en utilisant les cellules intactes pour créer de nouveaux circuits.

 

Un programme de stimulations est proposé à l’enfant après analyse de ses possibilités et de son niveau dans les domaines sensoriel et moteur afin d’élever ses compétences physiques et intellectuelles.

 

Tous les 4 ou 5 mois une évaluation permet de mesurer les progrès et d’ajuster le programme.

 

Les exercices sont simples et à la portée de tout le monde, mais fréquence, intensité et durée sont les mots clés de cette méthode.

 

Léa suit maintenant cette méthode depuis 10 mois…

 

 

 

Après 9 mois de patterning, voici le programme de Léa :

Séance de patterning 1 Séance de patterning 2
Stimule son réflexe pupillaire.
Dans la pénombre, on allume la pile.
Léa doit fixer la lumière
Dans le noir, on montre à Léa des dessins fluorescents.
Léa doit pouvoir les reconnaître
Séance de patterning 3 Séance de patterning 4
 On stimule la préhension des mains.
D’abord, d’une main, puis de l’autre.
Puis d’une main à l’autre
On me brosse d’un côté puis de l’autre
pour développer les sensations tactiles.
Séance de patterning 5 Séance de patterning 6
 On passe au patterning pendant 5 minutes,
on répète les mêmes mouvements ordonnés et
synchronisés dont le cerveau va s’imprimer
 On me suspends à une barre.
Je dois prendre conscience du poids de ma tête,
de mon corps et du travail de mes mains.
Séance de patterning 7 Séance de patterning 8
 Pendant 5 minutes, on me fait ramper.
C’est l’application directe du patterning
Entre deux exercices,
on me pose un masque qui va me servir à développer
mes capacités thoraciques et augmenter
les connexions de mon cerveau

Matériel nécessaire pour une séance de patterning

Séance de patterning 9 Séance de patterning 10
 Une table de patterning Les néons noirs pour lumière ultraviolette
Séance de patterning 11 Séance de patterning 12
 Les dessins fluorescents La table de ramper pouvant être incliné
Séance de patterning 13 Séance de patterning 14
 Tableau de gestion
des patterneurs
Barre de suspension et de traction
Séance de patterning 15 Séance de patterning 16
 Crochet avec émerillon pour balançoire  Balançoire

 

Et autres petits accessoires (lampe de poche, désinfectant, jouets, transat, brosses,fauteuil, …)

 

 

 

Mais quels sont mes progrès ?

 

A 18 MOIS, AVANT DE COMMENCER LE PATTERNING

 

– Léa ne tient pas sa tête.

 

– Léa a une déformation de la colonne vertébrale et doit donc mettre un corset.

 

– Léa ne peut ni manger d’aliments en morceaux et ni boire au verre.

 

– Léa ne peut pas attraper les objets.

 

– Léa a constamment ses mains fermées.

 

– Léa ne voit quasiment rien, elle a un strabisme intermittent de l’œil gauche et éprouve des difficultés à accrocher un objet ou le regard d’une personne. Elle est en permanence attirée par la lumière.

 

– Elle a également des difficultés à se mouvoir sur le ventre et sur les côtés.

 

– Tous les soirs, elle crie jusqu’à 22h30. Ensuite, elle se réveille en hurlant à 1h00 et à 5h00 du matin. Avec une digestion très difficile, il est impossible pour Léa de faire un rot lorsqu’elle est couchée.

 

– Il n’y a aucune communication. On ne peut pas dire si elle reconnaît son prénom, si elle comprend ce qu’on lui dit,…

 

– Malgré divers traitements, Léa est énormément constipée.

 

APRES 10 MOIS DE PATTERNING

 

– Léa tient sa tête.

 

– Léa n’a plus de déformation de la colonne vertébrale et n’a donc plus besoin de corset.

 

– Léa mange des morceaux et boit au verre.

 

– Léa attrape de mieux en mieux les objets.

 

– Léa voit tout ce qui l’entoure et elle fixe de mieux en mieux aussi bien les gens, que ses jouets. Son regard n’est plus constamment accroché à la lumière.

 

– Elle roule sur les côtés et s’amuse à se déplacer sur le dos.

 

– Léa passe d’excellentes nuits et n’hurle plus tous les soirs. Ses problèmes de digestion n’ont pas disparus mais sont très fortement atténués.

 

– Léa comprend TOUT ce qu’on lui dit et nous le fait savoir pas. Elle a souvent des éclats de rire.

 

– Léa n’est plus constipée. Elle commence même à être propre (sur le pot).

 

– Elle a le mouvement du ramper mais il lui manque encore la puissance.

 

 

Combien coûte la méthode patterning ?

 

Bien entendu le programme, les frais de déplacement de ce thérapeute et de ma famille ainsi que le matériel ont un coût important, entièrement à la charge des parents.

 

La sécurité sociale ne rembourse aucun frais liés à cette méthode.

 

Pour Léa, une année coûte :

 

 

Frais de patterning sur un an

 

Coût du thérapeute: 585 € à payer tous les 3 mois 2341 €
3 visites par an de 3 jours: Pension par séjour: 206 € 618 €
Frais de voyage du thérapeute Irlandais et de son interprète: 335 € (3 fois dans l’année) 1006 €
Vitamines pour Léa 250 €
Frais de voyage de Léa : 250 € (3 fois dans l’année) 750 €
Organisation et présentation des nouveaux programmes: 500 € (3 fois dans l’année) 1500 €
Frais de matériel 1000 €
TOTAL DES DEPENSES POUR 1 AN 7465 €

 

 

Bien entendu, les parents de Léa ne peuvent financer à eux seuls ces frais. C’est pourquoi une association a été crée : l’Association A.L.E.A.

C’est ce que font la majorité des parents…